L’utilisation de montgolfières durant la guerre civile américaine, par David Coulon

dimanche 13 mai 2007 par Nicofig

Le 4 juin 1783 à Annonay, petite ville de l’Ardèche, les frères de Montgolfier, Joseph (1740-1810) et Etienne (1745-1799) firent leur première ascension à bord d’un aérostat sous l’œil ébailli des curieux qui se pressaient pour assister à l’évènement. Presque aussitôt, les militaires comprirent très vite l’utilisation qu’il pouvait tirer de cette invention qui permettait de repérer l’ennemi et d’anticiper ses mouvements.

Ce merveilleux engin fut d’ailleurs immédiatement testée puisqu’il fut utilisé lors des nombreuses batailles de l’époque révolutionnaire. Bien que l’expérience ait été très concluante, elle ne se renouvela pas durant la période napoléonienne et l’utilisation de montgolfières dans l’armée disparue en Europe au début du XIXe siècle mais les scientifiques continuèrent de les utiliser pour leurs expériences. Lorsqu’éclata la guerre civile, quatre des plus éminents spécialistes américains, Allen, Lewis, Wise et La Mountain offrirent immédiatement leurs services aux protagonistes. John La Mountain fut engagé comme spécialiste civil des montgolfières par le département militaire fédéral de Virginie du Major-Général Benjamin. F. Butler. James Allen accomplit le premier vol officiel de l’Union le 9 juin 1861 près du Capitole, mais ce fut surtout Thaddeus Sobieski Constantine Lowe qui effectua le premier « vol militaire » du conflit

Peu de temps avant la guerre, Lowe avait parcouru plus de 1000 km en ballon et avait achevé son périple en Caroline du Sud où il manqua de peu d’être incarcéré par les autorités comme espion nordiste. En juin 1861, Lowe effectua une démonstration devant des militaires nordistes et à l’aide d’un télégraphe qu’il avait emporté avec lui envoya des messages aux divers bureaux militaires de Washington. Il fut reçu par le président Lincoln qui se montra très intéressé par l’utilisation que l’on pouvait faire du ballon pour diriger les tirs d’artillerie. Grâce à plusieurs essais qui se révélèrent concluants, l’armée fédérale créa en 1861 une unité de ballons intégrée (mais distincte) au corps des ingénieurs topographiques qui était composés de 42 officiers de grades divers. Cette nouvelle unité était spécialisée dans la cartographie et la reconnaissance. Les hommes de cette unité étaient plus indépendants que les autres et cela provoquait souvent des querelles entre eux et le reste de la troupe. Cette absence de coordination explique le fait que l’armée fédérale n’obtint pas beaucoup de renseignements durant la campagne de Bull Run. Il y avait un gros problème pour associer le transport des ballons aux besoins logistiques. Ils ne pouvaient pas donner d’informations sur la bataille parce qu’ils se trouvaient rarement au bon endroit. Peu de temps après le 25 juillet 1861, Lowe décida de tenter un survol du territoire confédéré. L’entreprise était peu risquée parce que les vents y étaient assez fort pour permettre de voler à haute altitude surtout en Virginie du Nord.

Lowe vola à basse altitude au-dessus du territoire de l’Union mais on le prit pour un observateur ennemi et abattu, il s’écrasa dans une zone qui heureusement pour lui, était vide de troupes. Sa femme déguisée en fermière se rendit dans la zone en question avec un chariot et récupéra son infortuné mari et son ballon qu’elle ramena sain et sauf à Alexandrie. Peu de temps après cet incident, Lowe rendit visite au président Lincoln pour lui exposer tous les avantages qu’il y aurait à coordonner l’action des ballons de l’Union et de créer un organisme qui serait chargé de centraliser leurs actions. Lowe fut engagé comme aéronaute et il fut convenu qu’ il toucherait la solde d’un colonel (10 $ par jour).


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 257372

Site réalisé avec SPIP 1.9.2a + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSSécession RSSArticles   ?

Creative Commons License