Présentation de la règle Volley and Bayonet, par Nicolas Lamberti

vendredi 27 avril 2007 par Nicofig

Considerations de durée : Dans Volley & Bayonet, un tour représente une heure de temps réel. Ce tour de jeu est composé de deux phases ; celle du joueur A, où le joueur A est l’attaquant et le joueur B le défenseur ; puis celle du joueur B, dans laquelle le joueur A est le défenseur et le joueur B l’attaquant. C’est ce que l’on appelle en fait le système alterné (qui est un peu moins vrai dans V&B que dans des système purement alternés car le défenseur a droit à des réactions et des contre-attaques)

Considérations sur les terrains : La norme dans Volley & Bayonet est de 1cm = 40m, mais le jeu supporte différentes échelles en fonction des tailles de figurines utilisées. Vous pouvez en effet réduire un peu l’échelle pour l’utilisation de figurines de taille inférieures à 10mm. Rien ne vous empêche, cependant, d’utiliser des tailles de socle normales pour des figurines 6mm, mais si l’effet de masse sera garanti, le coté économique de cette échelle sera grandement altéré.

Considérations sur le soclage des unités : Dans Volley & Bayonet, il y a seulement trois types de socles, qui sont utilisés différemment suivant le type de l’unité. On peut résumé ainsi :

- Il y a le socle de brigade, qui est appelé également de masse, qui est la base utilisée pour les brigades d’infanterie et de cavalerie.

- Il y a le socle de régiment, qui est appelé également linéaire, qui est la base utilisée pour l’infanterie en ligne, la cavalerie en ligne, les bataillons et les batteries d’artillerie, et les régiments de cavalerie formés ou en tirailleur (l’orientation n’est cependant pas la même, voir plus loin)

- Il y a le socle de tirailleur, qui est utilisé uniquement par les unités en formation de tirailleur et les gardes chevaux de troupes démontées.

Commentaires sur les unités : Volley & Bayonet est une règle qui ne marque pas les pertes à la figurines, mais en utilisant une valeur mathématique intitulée ‘’point de force’’. Chaque unité se voit donc attribué un certain nombre de points de force, ou PF, en fonction de ses effectifs. Les considérations sont les suivantes :

- 1 PF équivaut à 500 fantassins ou chevaux.

- 1 PF équivaut à 6 canons.

Il faut savoir que même si les unités prennent le nom de régiments ou de brigades, cela n’est pas toujours un terme à prendre au pied de la lettre car il faut plutôt parler d’unité tactique. Ainsi, dans V&B, un socle de ‘’régiment’’ peut en fait représenter plusieurs régiments réunis sur la même base, qui sont sensés avoir opérés de concert lors de la bataille. Cela peut surprendre mais cela n’est en fait pas aussi stupide que cela en a l’air, car cette manipulation est effectuée surtout pour les périodes ancien régime, ou la notion de régiment et de brigades étaient très fantasques, on résonnait surtout en terme d’escadrons et de bataillons ; et la règle V&B illustre bien, par ce système, cette particularité. Pour les périodes plus tardives, alors que les armées ont abandonné la tactique en ligne du 18ième siècle, la construction des listes d’armée devient plus aisée avec l’apparition des véritables brigades qui peuvent être facilement illustrées par V&B.

Volley and Bayonet à petite echelle : V&B est une règle destinée a reconstituer de grandes batailles dans leur totalité et elle n’est pas vraiment adaptée pour mettre en place des affrontements plus modestes, comme ceux de la guerre Franco-indienne, de la fin du 17ième siècle, ou même des guerres coloniales de la fin du 19ième siècle. Pour permettre cela, des joueurs ont créé un système qu’ils ont nommé l’échelle régimentaire. Elle apporte les considérations suivantes :

- Un point de force équivaut à 250 fantassins ou chevaux

- Un point de force équivaut à 6 canons.

- Un centimètre sur la table de jeu représente 20 mètres de terrain.

- Un tour de jeu représente ½ heure.

Toutes les autres considérations restent les mêmes que celles de la règle originale. En suivant le même principe, vous pouvez diminuer entre plus l’échelle sans altérer pour cela le système de jeu.

Au sujet de la simplicité de Volley and Bayonet : J’ai eu la tristesse de lire à droite et à gauche certains commentaires qui qualifient la règle de Chadwick et Novak de ‘’simpliste’’. Je pense que les joueurs qui ont émis cet avis confondent le terme simpliste avec le terme simple. Une règle ne doit pas être nécessairement hermétique, extrêmement détaillée et ‘’chiante’’ (excusez moi pour ce qualificatif) pour être réaliste. Encore que parler de réalisme au sujet de systèmes de règles qui permettent à des quadragénaires, confortablement installés dans un local bien chauffé, de pousser des figurines en plomb sur une table de 2m² me semble un peu incongru, aussi complexe qu’en soit le contenu.

Je voulais juste préciser que je joue depuis longtemps à Volley & Bayonet, que je pratique et j’apprécie de nombreuses autres règles, et qu’à travers mes nombreuses parties, j’ai trouvé, la plupart du temps, que le déroulement des batailles était aussi ‘’réaliste’’ avec V&B qu’avec d’autres règles dites ‘’plus sérieuses’’.

J’ai choisi de promouvoir cette règle pour plusieurs raisons : la plus importante est que son mécanisme de jeu, qui ne nécessite pas de grands calculs, permet de pouvoir reconstituer une bataille dans sa totalité sur la durée d’une soirée. Deux autres ne sont pas négligeables ; sa facilité d’accès permet aux néophytes d’avoir un contact rapide et agréable avec le jeu d’Histoire, sans une intensive utilisation d’aspirine ou de bière (oui, oui, j’en connais) et la deuxième est l’étendue historique de son application. A ce sujet, contrairement à DBM et consorts (qui est une règle monobloc toute période, ou presque), pour permettre son application sur une longue période historique, V&B propose un tronc commun de règle plus des règles particulières à appliquer en fonction de la période historique choisie. Il y a dans la règle de base trois périodes ; anciens régimes, napoléoniens et premières guerres modernes (donc de 1715 à 1890), mais de nombreux aficionados ont mis au point d’autres périodes qui fonctionnent très bien comme la Guerre du Nord, la Guerre Civile Anglaise, la ligue d’Augsbourg, etc. ou même la première guerre mondiale (celle là, je ne peux pas me prononcer, ne l’ayant pas essayé).

Comme tous les systèmes, bien sur, V&B n’est pas parfait. Le plus gros défaut, à mon avis, est la totale fiabilité du commandement, quelque soit l’armée. Même si ce choix est délibéré, je dois avouer que cet aspect me gène, et c’est pour cette raison que j’ai mis en ligne une variante, conçue par des fans donc non officielle, qui présente un système de transmission d’ordres qui n’alourdit pas beaucoup le jeu. Vous pouvez trouver cette variante ici.

Nicolas Lamberti


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 257372

Site réalisé avec SPIP 1.9.2a + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSRoyalfig RSSLes règles de jeu RSSVolley and Bayonet   ?

Creative Commons License