Et si on jouait XIX° siècle ?, par David Coulon

samedi 2 février 2008 par Nicofig

La période qui s’étend de la fin du 1e Empire jusqu’au premier conflit mondial est fertile en affrontements de toutes sortes.

Citons par exemple dans l’ordre chronologique :
- la révolte du Canada en 1837
- la campagne d’Algérie de 1830 à 1857
- les guerres d’Afghanistan en 1838, 1841, 1878 et 1879
- la conquête du Sind en 1843
- la guerre de Gwalior en 1843
- les guerres Sikhs de 1845-1846 et 1848-1849
- les guerres du Mexique de 1836, 1846-1848 et 1861-1867
- les campagnes contre les Boers et les tribus africaines en 1838-1852
- les campagnes dans le nord-est de l’Inde de 1847 à 1854
- la guerre civile suisse de 1845-1847
- la guerre de Crimée de 1854-1855
- la révolte des Cipayes de 1857-1859
- la guerre franco-autrichienne en 1859
- la guerre perse de 1856-1857
- la campagne des franco-anglais en Chine en 1859-1860
- les guerres Maori de 1861-1864
- la guerre civile américaine de 1861-1865
- la seconde guerre du Schleswig-Holstein en 1864
- les guerres indiennes de 1861 à 1891 (treize campagnes)
- la grande guerre du Paraguay de 1864-1870
- la guerre austro-prussienne et austro-italienne en 1866
- l’expédition britannique de 1868 en Abyssinie
- l’expédition britannique de la rivière rouge au Canada en 1870
- la guerre franco-prussienne de 1870-1871
- la révolte algérienne de 1871
- la guerre des Ashantis en 1874
- la guerre Caffre en 1877
- la guerre russo-turque en 1877
- la guerre anglo-zoulou en 1879
- les guerres boers de 1881 et 1899-1902
- la campagne de Tunisie en 1881
- la guerre anglo-égyptienne en 1882
- la campagne du Tonkin de 1883-1885
- la campagne au Soudan de 1884-1885
- la reconquête de l’Egypte de 1896-1898
- la campagne en Dahomey de 1892-1894
- l’expédition de Madagascar de 1895-1896
- la révolte des Boxers de 1900-1901
- la guerre chino-japonaise de 1895
- la guerre russo-japonaise de 1904-1905
- la guerre des Balkans de 1912-1913.

Cette liste n’a aucunement la prétention d’être exhaustive mais elle donne simplement une idée sur la richesse de cette période encore mal connue à l’exception de certains affrontements comme la guerre civile américaine ou la guerre de 1870.

Le problème majeur c’est qu’en théorie il n’existe pas de règle unique permettant de rejouer tous ces conflits sans être obligé préalablement de mémoriser plusieurs systèmes de jeu. Sans parler du soclage qui varie en fonction de la règle et de l’échelle choisie. Il existe en effet une multitude de règle pour des périodes spécifiques :

- Zulu de Tabletop Games qui permet théoriquement de simuler la guerre anglo-zoulou de 1879 mais l’échelle choisie est d’une figurine pour 15 ce qui nécessite environ 1500 à 2000 figurines rien que pour se constituer l’armée de Cesthwayo.
- Pony wars de Tabletop Games permet de rejouer les guerres indiennes dans un esprit « fun » et conviviale mais les Indiens sont gérés automatiquement. Un peu frustrant pour les amateurs de Sioux, Comanches et autres.
- Indian Mutiny Rules de Tabletop Games qui permet de simuler la révolte des Cipayes de 1857 à 1859.
- Warfare in the industrial age 1854-1871 concerne les conflits Européens et Américains.
- Newbury 19th Century Rules et Imperial Wars de Tabletop Games ont une approche intéressante permettant de jouer plusieurs conflits avec le même système de jeux.
- A little more grape captain Bragg de Frei Korps ne concerne que le conflit américano-mexicain de 1846-1848.
- Crimean War Rules de Tabletop Games concerne comme son nom l’indique la guerre de Crimée de 1854-1855.
- Soldiers of the Queen de Tabletop Games qui à une optique beaucoup plus vaste puisqu’elle permet de simuler tous les conflits de 1879 à 1900.
- Principles of war qui permet de reconstituer toutes les batailles du XIXe. Même si les mécanismes de jeu sont relativement simples et le choix des points de force pour chaque unité est discutable (cf Vae Victis n°11 p 60) l’idée est excellente. Il est possible de jouer 191 armées différentes ce qui n’est déjà pas si mal.
- Volley and Bayonets 1700-1890 : Règle stratégique assez simpliste qui à toutefois le mérite de toucher une vaste période.( Cf Vae Victis n°2 d’avril-mai 1995, p 41)
- Sword and Bayonet de Tabletop Games règle coloniale d’escarmouche assez simple qui permet de jouer avec de petits effectifs.
- Colonial Rules de Newbury Comme son nom l’indique, elle ne s’intéresse qu’aux conflits coloniaux du XIXe siècle.
- They died for glory : règle assez intéressante. Simple et rapide mais l’échelle choisie par le concepteur (1 figurine pour 50 hommes) nécessite l’achat d’une importante quantité de figurines (la brigade d’infanterie française de 1870 est à 98 figurines). Initialement prévue pour simuler le conflit franco-prussien de 1870, des extensions sont prévues qui permettront de jouer la guerre de Crimée, le conflit franco-autrichien de 1859, la guerre austro-prussienne de 1866, le conflit russo-turque de 1877 et la dernière révolte des samouraïs en 1877.
- La dernière cartouche : règle très intéressante réalisée par le club de la charge du 93 qui permet de simuler le conflit franco-prussien. Prévue pour le 25 mm, elle est facilement adaptable au 15 mm.
- The Balkans Wars de Bob Cordery : petite règle parue dans un Wargames Illustrated n°66 reprenant les principes de DBM, elle permet de jouer la première et la seconde guerre balkanique en 1912 et 1913.
- Death in the sand : règle d’escarmouche très très simple mais amusante parue dans le magazine Colonial Conquest n°5 qui permet de jouer les combats de la Légion étrangère.
- The sand of the desert : Règle coloniale très simple parue dans le magazine Colonial Conquest n° 9 permettant de jouer la campagne du Soudan de 1883-1899.
- Képis rouges : Règle simple mais intéressante pour la guerre de 1870 inspirée du système DBA parue dans Vae Victis n°5.
- Los Gringos ! : Extension de Képis rouges pour la guerre américano-mexicaine parue dans Vae Victis n°7. Assez simple mais toutefois conviviale inspirée également du système DBA.
- Billy Yank : Règle pour la guerre civile américaine parue dans Vae Victis n°12.
- Fire and Fury : Règle simple mais pas simpliste à l’échelle de la brigade permettant de jouer avec de gros effectifs et de refaire la plupart des batailles de la guerre civile américaine.
- Johnny Rebb : Version II ou III permet de jouer à l’échelle régimentaire. D’une approche plus difficile et plus tactique que sa consoeur Fire and Fury, elle permet de jouer avec une ou deux divisions au maximum. La reconstitution de grosses batailles est possible avec du temps mais cela reste toutefois difficile.

Cette liste fourni un petit aperçu sur la grande quantité de règles élaborées sur cette période et j’invite tous ceux qui en connaîtraient d’autres (surtout sur la période coloniale) à me les communiquer . Il est très difficile de choisir parmi toutes ces systèmes de jeu et il serait souhaitable de trouver ou de réaliser une règle consensuelle sur cette époque. Chaque spécialiste d’une période précise pourrait apporter ces connaissances pour que tous les joueurs s’y retrouvent. Certaines existent déjà, me direz-vous, mais elles ne me paraissent pas suffisamment complètes pour être fédératrice et elles nécessiteraient quelques améliorations ou modifications propres à attirer ou à faire découvrir au plus grand nombre cette vaste période. Pourquoi d’ailleurs ne peut-on envisager un jour de voir sur nos tables de jeux des Français du Second Empire affronter des Zoulous, des Madhistes ou des nordistes dans une rencontre amicale. Chronologiquement ces affrontements ne sont absolument pas irréalistes. Tout est possible, il ne manque que de la bonne volonté et des idées. Toutes les suggestions seront les bienvenues. J’invite d’ailleurs tous les joueurs qui pratiquent une règle prè-citée ou une autre que je ne connais pas à me le faire savoir. Nous pourrons ainsi comme le dit si bien éric Schmit dégager « la tendance lourde » des règles les plus pratiquées en France.

En ce qui concerne les figurines des guerres coloniales, les marques Irregular Miniatures (toute la période coloniale et les guerres indiennes), Old Glory, Essex (Anglais, Zoulous et madhistes uniquement), propose une gamme très étendue de figurines au 15 mm. Pour le conflit franco-prussien, les marques minifigs, Freikorps, Outpost, Essex, Irregular Miniatures, et Lancashire Games proposent toutes les troupes. Les cow boys de Peter Pig peuvent faire d’excellents Boers et les Egyptiens de chez Essex des Turcs tout à fait acceptable. Pour le premier conflit mondial, les marques Minifigs et Peter Pig proposent un choix assez vaste de figurines.


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 257245

Site réalisé avec SPIP 1.9.2a + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSColonfig RSSArticles   ?

Creative Commons License